PRIX MINNIE CUMMINGS ABBEY

Sarah RubinSarah Rubin

Voilà plus de 25 ans que Sarah Rubin occupe une place importante dans la communauté juive montréalaise. Sa motivation, dit-elle, est héréditaire : ses parents et grands-parents étaient des travailleurs communautaires passionnés qui lui ont transmis le privilège et le devoir d’aider les moins fortunés. En plus de participer activement à la campagne de l’Appel juif unifié, elle siège au conseil consultatif de la Philanthropie des femmes, au comité de direction des donatrices Lion de Judah et au conseil d’administration des Fédérations juives d’Amérique du Nord. Depuis 2011, elle est membre du conseil national de la Philanthropie des femmes d’Amérique du Nord et, depuis 1991, de la Philanthropie des femmes, dont elle présidé la Campagne – chapeautée par la Fédération CJA – en 2006. Elle joue un rôle actif aux conseils du Centre Bronfman de l’éducation juive, des Associés canadiens de l’Université Ben Gourion et de la fondation de l’Hôpital général juif (HGJ). Elle préside également la B’nai Brith Hillel Foundation de Montréal et siège au Comité des usagers de l’HGJ. C’est pour elle une fierté d’avoir reçu le prix commémoratif Gordon Schwartz, le prix Rhoda Leopold, catégorie « femme de l’année », et le Prix du leadership exceptionnel de la Fédération CJA en 2013. Son mari Allen, un bénévole très dévoué, et elle ont deux filles et sont d’heureux grands-parents.

« Nous devons transmettre les principes de la tzedakah et du tikoun olam aux prochaines générations. »

 

 

 
Haut de page