Perspectives by Deborah Corber, CEO

 Édition 4, le 6 février 2015

Réagir à des situations urgentes ou à des phénomènes émergents

Deborah CorberIsraël en guerre : Devrions-nous créer un fonds de secours pour Israël? Mis en place quelques semaines avant le lancement de notre Campagne annuelle, quelles pourraient être les répercussions locales d’un tel fonds? Comment pouvons-nous évaluer les véritables besoins en temps de guerre? Devrions-nous poursuivre ou interrompre les séjours en Israël organisés par la Fédération CJA pour les jeunes?

Le terrorisme et l’antisémitisme en France : Comment pouvons-nous aider les Juifs qui veulent quitter la France et venir s’installer à Montréal? Quelle stratégie pouvons-nous adopter pour rejoindre les Juifs de France sans nuire à l’aliyah et sans offenser les dirigeants de la communauté juive française?

Comment la Fédération CJA gère-t-elle les situations urgentes et les phénomènes émergents, auxquels les Juifs sont confrontés en Israël ou ailleurs dans le monde? Quelles sont les raisons, qui nous poussent à recueillir et à distribuer des fonds en période de crise alors que, par définition, cette situation est imprévisible? Comment pouvons-nous prendre des décisions éclairées quand nous sommes bombardés d’information de toutes parts et que les demandes d’aide se font concurrence? Et surtout, sans perdre le contrôle, comment pouvons-nous assumer nos responsabilités quotidiennes en matière de cueillette de fonds et fournir les services auxquels la communauté s’attend?

Partenaires
Tout d’abord, nous devons avouer que nous n'agissons pas seuls. La Fédération CJA collabore avec ses partenaires locaux, nationaux, continentaux et internationaux pour obtenir l’information la plus à jour et la plus juste possible. Elle bénéficie également d’une expertise qui lui permet de prendre les décisions les plus appropriées dans les circonstances.

Quand Israël est en guerre, nos représentants sur le terrain nous font connaître les besoins immédiats. Ils nous renseignent aussi sur la meilleure façon d’aider, que ce soit en fournissant de l’argent, en nous rendant sur les lieux ou les deux. C’est pourquoi, l’été dernier pendant la guerre à Gaza, nous étions parfaitement placés pour déterminer les véritables besoins et distribuer les fonds collectés. En quelques jours, nous avons mis sur pied une mission de solidarité, qui s’est rendue sur place et qui comptait la plus importante délégation à séjourner en Israël pendant le conflit. De plus, nous étions en mesure de décider s’il fallait conserver ou annuler les séjours que nous avions organisés en Israël. Des itinéraires ont alors été modifiés et ont bénéficié d’une sécurité accrue. Nos décisions n’ont certes pas plu à tous les parents ni à tous les participants, mais la sécurité était un enjeu de taille que nous pouvions évaluer grâce à l’information que nous procuraient nos partenaires sur le terrain.

Réflexion
Quand survient une crise, nous nous réunissons et analysons la situation à partir de l’information obtenue de nos sources. Nous consultons nos partenaires nationaux et internationaux afin d’optimiser la coordination de nos stratégies et de nos actions. Tous les jours, et parfois même toutes les heures, les cadres professionnels et les dirigeants bénévoles analysent la situation et décident des meilleures mesures à prendre. Leurs décisions sont toujours basées sur le principe juif qui préconise que nous sommes tous responsables les uns des autres (Kol Yisrael arevim zeh la-zeh) – aussi bien à domicile qu’en Israël ou ailleurs dans le monde.

Relativement aux cas d’urgence en Israël, force est de constater que l’histoire récente a fait de nous des experts en analyse et en réaction rapide et efficace. D’autres situations – comme celle des Juifs désireux de quitter la France – peuvent être qualifiées de phénomènes émergents plutôt que de situations urgentes. Ce cas exige que nous fassions davantage preuve de sensibilité que de spontanéité et que nous engagions une réflexion et usions de stratégie. Par contre, le processus ne doit pas devenir bureaucratique au point d’être inefficace.

Communauté mondiale
Au cours des dernières années, j’ai personnellement compris les avantages que l'on pouvait tirer à faire partie de la communauté juive mondiale. J’ai constaté à quel point, en période de crise, la Fédération CJA facilitait la collaboration entre les organisations à l’échelon national pour soutenir les Israéliens et les Juifs du monde entier.

Si nous pouvons agir ainsi, c’est que nous avons acquis les compétences et l’expérience nous permettant de différencier les situations urgentes des phénomènes émergents. Ces compétences et cette expérience nous amènent également à prendre les meilleures décisions dans les circonstances. Si la Fédération CJA peut agir ainsi, c’est qu'elle est une partie intégrante d'un réseau international, qui connaît aussi bien le terrain que les acteurs en cause et qui possède les mécanismes indispensables pour faire bouger les choses. Si nous pouvons agir ainsi, c’est grâce à la campagne annuelle de l’Appel juif unifié, dont l’infrastructure nous permet de réagir en temps réel et d’envoyer directement 100 % des fonds collectés là où ils sont essentiels. Si nous pouvons agir ainsi, c’est grâce à des gens comme vous qui croient à la force de la collectivité et qui ouvrent leur cœur et leur porte-monnaie, qui donnent de leur temps et de leurs idées pour qu’aucun Juif n’affronte seul l’adversité.


  À signaler

Le retour de l’antisémitismeLe retour de l’antisémitisme
Soixante-dix ans après la libération du camp d’Auschwitz, la violence et la haine contre les Juifs sont en hausse, et ce, plus particulièrement au Moyen-Orient et chez les musulmans européens. (article en anglais)
http://bit.ly/ReturnofAntisemitism

des Canadiens se rassemblent pour appuyer les Juifs de FranceÀ la suite des attentats de janvier, des Canadiens se rassemblent pour appuyer les Juifs de France
Plus de 500 personnes ont assisté à la vigile organisée par la Fédération CJA, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) et le Conseil des rabbins de Montréal. L’événement visait à commémorer la mémoire des victimes, à démontrer de la solidarité avec la France et à affirmer la volonté des Canadiens à combattre le terrorisme et à défendre les libertés démocratiques. (article en anglais) http://bit.ly/CanadiensRally

Les juifs de France entre crainte et désespoir Les Juifs de France entre crainte et désespoir
Cible d'une attaque meurtrière à Paris, la communauté juive de France, la première d'Europe, ne cache pas son angoisse face à la flambée des actes antisémites dans le pays.
http://bit.ly/juifsdefrance

Rabbi ScheierUn Rabbin réclame l’ouverture des portes du Canada aux Juifs de France
Le Rabbin Scheier a déclaré que la communauté juive canadienne devait cesser de se croire en compétition avec Israël, qui cherche ouvertement et activement à attirer les olim de France. Il pense en outre que le pays devrait en faire plus pour inviter les Juifs de France à venir s’établir ici. (article en anglais)
http://bit.ly/canadadoors

France anti-semitismOn doit tout recommencer
Les actes antisémites ont été multipliés par 2 en 2014 par rapport à 2013. Et le carnage de l’Hyper Cacher n’est pas pris en compte, il ne le sera que pour les chiffres de 2015.
http://bit.ly/actesantisemites

cuisine juive MontrealPlus que du smoked meat et des bagels au four à bois au menu, à Montréal
Grâce à du financement de La Fondation communautaire juive et de la Fédération CJA, le restaurant éphémère The Wandering Chew présente d'innombrables visages de la cuisine juive. (article en anglais)
http://bit.ly/WanderingChewCJA

Solomon Schechter AcademyFrais de scolarité plus abordables pour les familles dont plusieurs enfants sont aux études
Comme, pour les parents, le coût d’une éducation juive joue un rôle important dans le choix d’une école, l’Académie Solomon Schechter de Montréal lance une campagne de marketing publique, qui fera la promotion de son nouveau programme de subventions Flex-Able. (article en anglais)
http://bit.ly/affordabletuition

 

Past Editions Éditions passées