Perspectives by Deborah Corber, CEO

 Édition 8, le 11 juin 2015

Comment soigner ses relations : une approche collaborative

Deborah CorberDans une autre vie, j’étais conseillère en Affaires autochtones et je décrivais souvent mon domaine professionnel comme celui « des relations et de la réconciliation ». À la table de négociation, j’ai mis des années à bâtir les relations qui devaient permettre de développer la confiance essentielle à la conclusion d’ententes. J’ai investi un nombre incalculable d’heures pour tenter de découvrir ce qui se cachait derrière les paroles de mes interlocuteurs. Quels étaient les intérêts réellement en jeu et de quelle façon pouvais-je établir les priorités afin de pouvoir ébaucher des compromis menant à une entente? La complexité de la loi était toutefois bien peu de chose à côté de celle de la gestion des relations et des agendas humains.

Tout quitter pour rejoindre les rangs de la Fédération CJA représentait, pour moi, une rupture considérable, même si je plaisantais parfois en disant que je concentrerais désormais mes efforts sur les besoins de ma tribu plutôt que sur ceux des tribus autochtones. Cependant, pour eux, les années qui venaient de s’écouler avaient été nettement différentes des décennies, qui avaient été consacrées auparavant à l’exercice du droit et à la négociation d’ententes avec les Premières nations.

À mon grand étonnement, les choses ne sont peut-être pas aussi différentes que je l’avais imaginé. Nous avons des relations avec un vaste éventail de parties prenantes, et tout comme nous devons le faire pour notre jardin, nous devons soigner ces relations.

Puisque ces parties prenantes sont des joueurs essentiels au sein de notre entreprise communautaire, nous devons nous assurer :

… d'apprécier nos donateurs non seulement pour leur générosité financière, mais aussi pour leurs opinions sur la façon dont nous utilisons les fonds que nous administrons, sur les répercussions de nos décisions ainsi que sur la façon dont nous gérons l’organisation à qui ils ont confié ces fonds;

… de permettre aux bénévoles de constater que les heures qu’ils nous accordent ont une véritable importance, que leurs idées comptent et que leurs gestes ont un impact réel;

… de persuader nos dirigeants bénévoles que leur énorme investissement de temps et d’énergie en réflexion et en prise de décision stratégiques pavera la voie de la prospérité et de la sécurité pour notre communauté juive;

… de faire sentir à nos agences que la Fédération CJA les écoute, comprend leurs réalités, respecte leur expertise et soutient les efforts qu’elles consacrent au service et au renforcement de notre communauté juive;

... d'informer nos parties prenantes – individuelles comme organisationnelles – qu’elles peuvent partager avec nous leurs inquiétudes, leurs préoccupations et même leurs plaintes; que nous les écouterons attentivement même si nous ne pouvons pas toujours le faire comme elles l’auraient voulu.

Il ne faut pas oublier par ailleurs qu'une relation est bidirectionnelle, et que les deux parties en jeu doivent la soigner. La Fédération CJA désirerait tant que ses réalités soient mieux comprises et qu'elles le soient d’un plus grand nombre de membres de la communauté; que les gens reconnaissent qu’aujourd’hui, elle évolue dans un environnement de plus en plus complexe et concurrentiel, qu’elle doit affronter des défis inconnus aux générations de leaders précédentes et que son rôle dans la communauté doit s’adapter à ces exigences.

N’étant plus la seule source de financement de plusieurs de ses agences, la Fédération CJA doit compter de plus en plus sur des compétences générales pour faire entendre sa voix. Elle doit encourager et faciliter la collaboration avec ses agences lorsqu’elles partagent des objectifs communs et que le travail collectif s’avère plus efficace que le travail individuel. Chaque entité possède une expertise et des aptitudes uniques qui ajoutent de la valeur au travail des autres.

Et nouvelle encourageante : un esprit de compromis et de partenariat fait son chemin au sein de la famille de la Fédération CJA. À preuve l’Agence Ometz et la Fédération CJA qui ont développé ensemble une stratégie d'immigration à l'intention des Juifs de France désirant venir s'installer à Montréal. Il y a aussi le Centre commémoratif de l’Holocauste à Montréal et la Fédération CJA qui ont accueilli conjointement le docteur Bernd Wollschlaeger, auteur de l’ouvrage A German Life – Against All Odds, Change is Possible. Et que dire du Festival du film israélien qui a été présenté à la fois par la Communauté sépharade unifiée du Québec et par la Fédération CJA permettant ainsi à l’événement d’étendre sa portée aux publics francophone et anglophone? Et ce, sans oublier l'alliance entre le Centre Bronfman de l’éducation juive, Hillel et la Fédération CJA qui a mené au renouvellement du concept de la programmation destinée aux jeunes et aux jeunes adultes, parce que ce sont eux qui portent notre avenir et que nous devons saisir toutes les occasions possibles de les intégrer à la vie et à la communauté juives.

Il va de soi qu’une telle collaboration ne se produit pas du jour au lendemain : elle est le fruit d’une confiance et d’un respect mutuels cultivés pendant de nombreuses années. La collaboration s’établit en combinant des champs d’intérêt distincts, voire divergents. Elle nous demande de reconnaître ces champs d’intérêt et de trouver le terrain d’entente qui mènera ultimement au compromis. Elle exige que nous prenions des risques en nous mettant au service d’un intérêt supérieur – intérêt qui correspond, dans notre cas, à notre communauté juive.

Eh oui, j’ai de nouveau l’impression d’être dans le secteur « des relations et de la réconciliation ».


  À signaler

Un réseau de bailleurs de fonds juifs, le Jewish Funders Network (JFN), publie un guide sur la collaboration entre bailleurs de fondsUn réseau de bailleurs de fonds juifs, le Jewish Funders Network (JFN), publie un guide sur la collaboration entre bailleurs de fonds
En combinant des recherches menées par le JFN, le guide Handbook for Funder Collaborations propose une revue complète d’études et d’articles ainsi que d’entrevues en profondeur effectuées auprès de 27 bailleurs de fonds d’Israël. (article en anglais)
http://bit.ly/JFNcollaborations

Une adaptation de Duddy KravitzUne adaptation de Duddy Kravitz
L’incroyable, fantastique et invraisemblable histoire inspirée du classique de Mordechei Richler, The Apprenticeship of Duddy Kravitz : The Musical, est présentée au Centre Segal des arts de la scène, à Montréal. (article en anglais)
http://bit.ly/duddyatsegal

The Ancient City of Jerusalem Is Seeing Rebirth as a Tech Hub L’ancienne ville de Jérusalem renaît sous forme de carrefour de technologie
De nos jours, Jérusalem fascine non seulement à cause de son extraordinaire passé, mais plutôt en raison de son avenir prometteur. (article en anglais)
http://bit.ly/Jerusalemtech

Un an après l’assassinat de son fils, un père cherche à transformer sa peine en une réalisation positive. Un an après l’assassinat de son fils, un père cherche à transformer sa peine en une réalisation positive.
Ofir Shaer présente l’assassinat de son fils Gil-ad ainsi que eux de Naftali Fraenkel et d’Eyal Yifrach comme les facteurs derrière la création du prix de l’unité. (article en anglais)
http://bit.ly/israeliteens

Marcel Zielinski - Un survivant de l’Holocauste montréalais fera la route en vélo entre Auschwitz et Cracovie - Un survivant de l’Holocauste montréalais fera la route en vélo entre Auschwitz et Cracovie
Un survivant de l’Holocauste montréalais participera au deuxième cycle-thon Ride For The Living d’Auschwitz à Cracovie en Pologne, 70 ans après avoir parcouru la même distance à pied. (article en anglais)
http://bit.ly/Mtlsurvivor

Renforcer les congrégations Renforcer les congrégations
Il nous arrive trop souvent de croire que, parce qu'elle est établie, une congrégation n’innove pas et ne change pas ses pratiques internes. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. (article en anglais)
http://bit.ly/strengtheningcongregations

Le Shtetel : 7 minutes de Bonheur Le Shtetel : 7 minutes de Bonheur
Le Shtetel : un dessin animé qui dure 7 minutes. Un graphiste allemand, Alexander Pavlenko l’a réalisé et la vidéo se promène sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Vous aimerez la voir, vous aimerez la revoir.
http://bit.ly/leshtetl

De l’Iraq jusqu’en Israël : le mystérieux voyage d’un plateau d’argent De l’Iraq jusqu’en Israël : le mystérieux voyage d’un plateau d’argent
Cet article raconte l'histoire d'un plateau d’argent, qui appartenait à l'origine à une famille juive et qui fut acheté par un musulman iraquien, et la leçon que ce dernier en tira. (article en anglais)
http://bit.ly/iraqtoisrael

 

Un réseau de bailleurs de fonds juifs, le Jewish Funders Network (JFN), publie un guide sur la collaboration entre bailleurs de fondsUn réseau de bailleurs de fonds juifs, le Jewish Funders Network (JFN), publie un guide sur la collaboration entre bailleurs de fonds
En combinant des recherches menées par le JFN, le guide Handbook for Funder Collaborations propose une revue complète d’études et d’articles ainsi que d’entrevues en profondeur effectuées auprès de 27 bailleurs de fonds d’Israël. (article en anglais)
http://bit.ly/JFNcollaborations

Une adaptation de Duddy KravitzUne adaptation de Duddy Kravitz
L’incroyable, fantastique et invraisemblable histoire inspirée du classique de Mordechei Richler, The Apprenticeship of Duddy Kravitz : The Musical, est présentée au Centre Segal des arts de la scène, à Montréal. (article en anglais)
http://bit.ly/duddyatsegal

The Ancient City of Jerusalem Is Seeing Rebirth as a Tech Hub L’ancienne ville de Jérusalem renaît sous forme de carrefour de technologie
De nos jours, Jérusalem fascine non seulement à cause de son extraordinaire passé, mais plutôt en raison de son avenir prometteur. (article en anglais)
http://bit.ly/Jerusalemtech

Un an après l’assassinat de son fils, un père cherche à transformer sa peine en une réalisation positive. Un an après l’assassinat de son fils, un père cherche à transformer sa peine en une réalisation positive.
Ofir Shaer présente l’assassinat de son fils Gil-ad ainsi que eux de Naftali Fraenkel et d’Eyal Yifrach comme les facteurs derrière la création du prix de l’unité. (article en anglais)
http://bit.ly/israeliteens

Marcel Zielinski - Un survivant de l’Holocauste montréalais fera la route en vélo entre Auschwitz et Cracovie - Un survivant de l’Holocauste montréalais fera la route en vélo entre Auschwitz et Cracovie
Un survivant de l’Holocauste montréalais participera au deuxième cycle-thon Ride For The Living d’Auschwitz à Cracovie en Pologne, 70 ans après avoir parcouru la même distance à pied. (article en anglais)
http://bit.ly/Mtlsurvivor

Renforcer les congrégations Renforcer les congrégations
Il nous arrive trop souvent de croire que, parce qu'elle est établie, une congrégation n’innove pas et ne change pas ses pratiques internes. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas. (article en anglais)
http://bit.ly/strengtheningcongregations

Le Shtetel : 7 minutes de Bonheur Le Shtetel : 7 minutes de Bonheur
Le Shtetel : un dessin animé qui dure 7 minutes. Un graphiste allemand, Alexander Pavlenko l’a réalisé et la vidéo se promène sur les réseaux sociaux depuis quelques années. Vous aimerez la voir, vous aimerez la revoir.
http://bit.ly/leshtetl

De l’Iraq jusqu’en Israël : le mystérieux voyage d’un plateau d’argent De l’Iraq jusqu’en Israël : le mystérieux voyage d’un plateau d’argent
Cet article raconte l'histoire d'un plateau d’argent, qui appartenait à l'origine à une famille juive et qui fut acheté par un musulman iraquien, et la leçon que ce dernier en tira. (article en anglais)
http://bit.ly/iraqtoisrael

 

 Recevez Perspectives dans votre boîte de courriels

* Prénom
* Nom
* Courriel

Past Editions Éditions passées