PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Raymonde Abenaim

Présidente de la Campagne Sépharade, 1993-1994

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Passée par la CSQ, j'ai voulu m'engager auprès de l'organisme qui desservait la majeure partie de la population juive de Montréal. D'un comité de bénévoles à l'autre, j'ai mesuré combien il était important pour moi de rendre à la société tous les bienfaits dont la vie m'avait gratifiés et de remercier à ma façon la communauté à laquelle je suis fière d'appartenir.

2. Aujourd'hui quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Les nombreuses rencontres que j'ai faites de femmes passionnément engagées auprès de la Fédération, lesquelles ont été des modèles extrêmement inspirants pour moi. Plusieurs de ces femmes sont devenues des amies pour la vie.

3. Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

La mission Jérusalem 30000, à laquelle j'ai eu l'honneur et le privilège de prendre part, notamment aux côtés de Jonathan Winner. Cet événement d'une exceptionnelle envergure, qui a suscité une immense participation de la communauté juive de Montréal, a soudé à jamais mon inconditionnalité à Israël.

4. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Un conseil élémentaire : offrir ses services de bénévole là où ils sont le plus susceptibles d'aider véritablement, et là aussi où l’on peut apporter un peu de son expertise et de son savoir-faire, et ce, avant de songer à naviguer dans les sphères de décision. Pourquoi? Parce que le sentiment de son utilité et la gratification qu'on en ressent en retour sont les éléments qui vont forger à jamais notre devoir de servir sa communauté.

5. Quel héritage désirez-vous transmettre?

L'idée que si l'être humain est profondément grégaire de par sa nature, il appartient doublement aux Juifs et aux Juives de ce monde d'être indissociablement unis avec leur communauté, et au-delà, inconditionnellement solidaires d'Israël.

Haut de page