PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Helene Amar Langburt

Présidente de la Campagne Sépharade des Femmes, 2014-2015

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Mes amies Arlene Abitan et Sylvie Alloune y ont été pour beaucoup. Arlene m'a entrainée dans la Campagne lors de sa présidence et Sylvie m'a fait tripler mon don à son retour d'une mission en Israël. C'est avec enthousiasme et joie que j'ai commencé à faire du bénévolat avec de merveilleuses femmes.

2. Aujourd'hui quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Mon plus beau souvenir est de loin mon année en tant que présidente. Je remercie Arlène et Claude Benaroche de m'avoir poussée à le faire. Entourée de Stephen Bronfman et Daniel Assouline, comment ne pas réussir dans ma mission? Cette année fut exaltante, satisfaisante, et surtout, couronnée de succès. Nous avons réussi à amasser plus de fonds que jamais, et ce, avec le sourire...

3. Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

La soirée de clôture de ma présidence a marqué l'apogée d'une campagne exceptionnelle. La joie la fierté que nous avons ressenties cette nuit-là furent inégalée. Des personnes heureuses et reconnaissantes de faire partie d'une communauté aussi généreuse que la nôtre on dansé des heures durant au rythme d'un orchestre fantastique

4. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

N'hésite pas, plonge, donne de ton temps, de ton argent et de ta personne. Tu n'en tireras que de la satisfaction. Comment ne pas aider les nécessiteux quand on le peut? Comment ne pas aimer servir à manger à des personnes qui ne savent comment te remercier autrement qu'avec leur beau sourire? Comment ne pas aimer faire partie d'un groupe de femmes plus sympathiques les unes que les autres ayant pour même objectif d'offrir leur aide et amour à l'autre.

5. Quel héritage désirez-vous transmettre?

L'héritage du don de soi, à tous les niveaux. Transmettre à la prochaine génération notre amour pour la philanthropie. Il y a tout à gagner et rien à perdre

Haut de page