PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Leila Paperman

Présidente de la Campagne de la Philanthropie des Femmes, 1976-1977

J’ai eu le privilège de présider la Campagne des femmes de 1976-1977. En 1976, deux événements ont dominé la scène. D’abord, Montréal est devenue la première ville canadienne à recevoir les Jeux olympiques d’été. Partout dans le monde, tous les regards étaient rivés sur nous. Ensuite, René Lévesque a ouvert la voie à l’ère du nationalisme québécois, qui a entraîné le départ de nombreux anglophones et Juifs du Québec. Nous savions que nous devions assurer l’avenir de notre communauté et une des façons d’y parvenir consistait à renforcer l’engagement des jeunes adultes. À titre de future présidente, j’avais un rêve : créer une division pour les jeunes au sein de la Fédération CJA. Non seulement mon rêve s’est réalisé pendant mon mandat, mais le premier président de la division était mon fils. Pour tous les lecteurs, voici mon message : visez l’impossible et si vous y rêvez, vous le réaliserez.

Haut de page