PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Susan Laxer

Présidente de l'AJU, 2013-2015

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Mon premier engagement dans la Fédération CJA se situait à divers niveaux. Après avoir terminé mes études universitaires, j’ai joint le comité du budget et des finances de la Fédération CJA pour les agences d’aide en matière de services sociaux, d’emploi et d’immigration (qui sont aujourd’hui regroupées au sein d’Ometz). J’ai été impressionnée par l’étendue et la portée des services offerts et par le talent et le dévouement des professionnels dans l’exercice de leurs fonctions.

Peu après, le président de la division des Femmes à la Fédération CJA m’a invitée à faire partie d’un petit groupe en vue de créer le réseau des femmes professionnelles. Ce projet m’a donné l’occasion de rencontrer un grand nombre de femmes au travail, d’entendre des conférenciers sur d’importants sujets d’intérêt, de réseauter avec d’autres femmes et de participer à de merveilleux projets philanthropiques.

Mon mari, Alain, et moi sommes devenus solliciteurs pour la campagne annuelle de la Fédération CJA, avons participé à la Yachdav (une mission de leadership en Israël à l’intention des jeunes), et, peu de temps après, Alain est devenu président de la Campagne YAD. Alors, sur une très courte période, nous avons été très impliqués.

2. Aujourd’hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Les personnes avec qui j’ai travaillé : des personnes intentionnées, intelligentes et créatives motivées à faire le bien.

3. Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

De nombreux moments :

Missions en Israël, et le sentiment de faire partie de la terre et de notre héritage; rencontrer des gens qui ont profité des bienfaits philanthropiques, entendre leurs histoires et constater l’effet des sommes versées par la Fédération CJA ici et en Israël; représenter Montréal et la Fédération à l’échelle locale, nationale et en Israël; les nombreuses personnes que j’ai rencontrées défendant les intérêts de la Fédération et le bien-être de la communauté juive de Montréal.

4. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Soyez passionnée par ce que vous faites. Essayez de trouver de bonnes choses dans ce qui peut être atteint. Faites partie d’une communauté très dynamique et spéciale. Offrir vos services, donner du temps et de l’argent à la communauté vous permettra de créer des amitiés, de vous épanouir et de ressentir de la satisfaction en aidant les autres. Chacune à votre façon, vous pouvez faire une différence positive, qui bénéficiera directement ou indirectement à une autre personne. La communauté sera également plus forte et plus vibrante. Vous pouvez toujours trouver du temps pour contribuer à une bonne cause.

5. Quel héritage désirez-vous transmettre?

Travailler à la création d’un plan stratégique pour la Fédération CJA au cours des cinq prochaines années, incluant le lancement de nouveaux projets permettant de poursuivre la mission de la Fédération et assurer l’avenir de la communauté.

À titre de présidente, j’ai fait la promotion d’un environnement qui favorise l’intégrité et le respect de toutes les personnes et de tous les points de vue; et formé un conseil d’administration fort, résilient et optimiste qui a à cœur le bien-être et la vitalité de la communauté et du peuple juif.

Haut de page