PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Leona Lands

Présidente de la Campagne de la Banlieue Ouest, 2004-2005

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Mon engagement à la Fédération CJA a commencé à titre de donatrice. La première fois que j’ai effectué un don, Cheryl Brownstein s’est présentée chez moi avec des beignes et nous avons parlé.

Je suis passée de donatrice à membre d’un comité quelques années plus tard. En 2004, on m’a demandé de coprésider, avec Shelley Rosenberg, la campagne pour les femmes de l’Ouest-de-l'Île. Nous avons travaillé étroitement avec Debbie Dankoff, une femme d’un grand professionnalisme, et nous sommes toutes devenues amies dans le cadre de notre engagement dans la Fédération CJA, et nous cultivons toujours notre amitié.

2. Aujourd’hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

J’ai eu tellement de plaisir à créer des programmes d’action communautaire qui ont attiré un grand nombre de nouvelles personnes. De nouveaux participants et bénévoles ont adhéré à ces programmes de haute qualité et très intéressants.

3. Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Une mission à Montréal en particulier m’a profondément marquée. Nous sommes allées visiter l’Atelier JEM [un atelier de travail adapté aux personnes ayant des handicaps mentaux et physiques] et j’ai pu constater par moi-même l’importance de cet Atelier auprès d’un grand nombre de personnes. Il leur donne un but, un sens du devoir accompli et les valorise. J’ai été vraiment touchée et ravie d’apprendre que la Fédération CJA donne son appui à cette importante institution. Cette visite a eu lieu il y a plusieurs années déjà et j’y pense encore aujourd’hui, elle m’a vraiment marquée.

4. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Je dirais aux jeunes femmes de sortir et de s’engager. On se sent tellement bien et important quand on s’implique dans quelque chose de plus grand que soi-même. Si vous le faites, vous remarquerez très rapidement que vous en retirez plus que ce que vous donnez. Je dirais également à ces jeunes femmes de S’AMUSER! Ces mesures concrètes créent des liens et des amitiés, et il n’y a rien de plus gratifiant que d’accomplir du bon travail avec des personnes qui vous sont chères. Impliquez-vous, soyez fière et réalisez que vous faites une différence.

5. Quel héritage désirez-vous transmettre?

Je crois que la communauté dynamique de l’Ouest-de-l'Île est mon héritage. J’ai pris part au projet qui a mené à l’acquisition des installations actuelles, et une grande partie du succès d’aujourd’hui provient des bases que nous avons jetées il y a plus de 10 ans. Nous avons été des pionnières en matière de programmation, de campagnes et d’engagement. Nous avons vraiment de quoi être fières, et je lègue cet héritage communautaire à mes enfants et à mes petits-enfants. J’espère qu’ils continueront de consolider ce que nous avons accompli.

Haut de page