PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Josie Suissa Lupovich

Présidente de la Campagne Sépharade des Femmes, 2007-2008

J’ai réellement commencé à faire partie de la communauté juive à l’âge de cinq ans. Je revois ma mère préparer et servir des repas chauds à des enfants pendant l’heure du dîner ou après les classes, malgré les épreuves difficiles que traversait notre propre famille à l’époque. Située sur l’avenue Darlington, la Neighbourhood House était un centre communautaire chaleureux qui accueillait les immigrants juifs. Je m’y sentais chez moi.

Mon premier manteau d’hiver m’a été offert par les Services d'assistance aux immigrants juifs (Ometz). Mes souvenirs d’enfance les plus précieux sont mes étés passés au Camp B’nai B’rith, un endroit que j’associe aujourd’hui à une période de salut. J’y ai noué de nombreuses amitiés et cet endroit était synonyme d’escapade pour moi et mes frères et sœurs. J’y cultivais avec joie les traditions juives, incluant le chabbat, récitant le Birkat Hamazon et chantant la Hatikvah.

J’ai commencé à m’adonner sérieusement à la philanthropie en 1980, l’année où je me suis mariée. Mon beau-père m’avait encouragée à donner en mon propre nom. Peu après, j’ai commencé à m’engager et à tenir des « réunions de salon » chez moi.

Une jeune femme ayant jadis été sans-abri y a livré un témoignage bouleversant sur la façon dont la Fédération CJA l’avait aidé à reprendre sa vie en main.

Ma mission personnelle consiste à éduquer, mobiliser et sensibiliser la prochaine génération. Mon mari et mes quatre fils on fait du bénévolat dans une soupe populaire (Le Café) à l’occasion de mon anniversaire. Je choisis de célébrer les simhot en famille par l’entremise d’actes de bonté. La vie communautaire commence à la maison!

Haut de page