PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Elizabeth Puterman

Présidente de la Campagne de la Banlieue Ouest ,2014-2015

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Je me suis engagée après la naissance de mon fils David. Bien que mon mari ne soit pas juif, il a accepté d’élever David selon la tradition juive. Je désirais lui transmettre les mêmes valeurs qu’on m’avait inculquées et je voulais qu’il grandisse entouré des membres de la communauté. Je cherchais le soutien de la communauté et souhaitais lui rendre la pareille. J’ai grandi dans une famille où on m’a enseigné l’importance de donner (et non pas de recevoir) et j’avais envie que David apprenne la même chose.

2) Aujourd'hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Mes souvenirs les plus chers se rapportent au lancement des événements et des programmes particulièrement mémorables qui ont contribué à rapprocher les membres de la communauté. Ces derniers incluent Yom Ha’atzmaut, Déjà Vu et la Campagne de la division de la Banlieue Ouest. Ces expériences m’ont beaucoup marquées.

3) Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Ma première retraite à Ottawa en 2010 avec la Philanthropie des femmes est l’expérience la plus émouvante que j’ai vécue avec la Fédération CJA. J’y rencontré une foule de femmes inspirantes, dont certaines sont devenues mes amies les plus proches au sein de la communauté. Encore aujourd’hui, nous sommes très près les unes des autres.

4) Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Ne laissez pas votre situation sociale ou économique si vous pouvez ou non assumer un rôle de leader dans la communauté. N’ayez pas peur d’être vous-même. La plus belle récompense est de savoir que l’on a une réelle incidence positive.

5) Quel héritage désirez-vous transmettre?

Je suis une bénévole à la fois très passionnée et travaillante. Je n’ai jamais hésité à offrir mon aide à ma communauté lorsqu’elle en avait besoin. J’ai toujours été entourée et soutenue par la communauté, et je souhaite que mon fils baigne dans le même environnement. Voilà l’héritage que je laisse à la prochaine génération.

Haut de page