PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Galit Antebi

Présidente de la Campagne Sépharade des Femmes, 2009-2010

1. Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Avant de m’engager auprès de la Fédération CJA, mon époux et moi étions des donateurs. En tant qu'Israélienne, ma priorité était de faire des dons pour Tzaal et de contribuer à l'achat d'ambulances. En allant à la Soirée des mécènes, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes merveilleuses. À la suite de cette soirée, j'ai visité l'immeuble de la Fédération, puis je me suis mise à faire du bénévolat. C'est alors que le déclic s'est fait : j'ai compris qu'un Juif dans le besoin est un Juif dans le besoin, qu'il vive en Israël, à Montréal ou ailleurs. Depuis lors, je consacre la majeure partie de mon temps à faire du bénévolat.

2. Aujourd'hui quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Je me suis épanouie et enrichie intérieurement à la Fédération CJA. J'ai connu tant de personnes inspirantes! Je me suis fait beaucoup d'amis et j'ai appris autant sur ma communauté que sur moi-même. Cependant, mon souvenir le plus beau et le plus touchant est lorsque j'ai rejoint la mission envoyée en Israël pendant l'opération « Bordure protectrice ». Prêter main-forte sur place quand Israël est en état de guerre et accomplir le bien grâce à des actes de générosité, d'Amour et de fraternité demeureront des souvenirs ancrés en moi pour toujours.

3. Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Je me souviens de plusieurs moments clés. J'étais si émue lors de ma visite à l'Atelier JEM, vraiment touchée quand j'ai servi des repas chauds au Café et particulièrement bouleversée quand mes enfants et moi-même avons distribué des paniers de nourriture pour les fêtes. Ces personnes qui n'osaient lever la tête, avec leurs yeux hantés par le désespoir m'ont profondément marquée.

4. Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Tout d'abord, laissez-vous inspirer par les causes qui vous tiennent à cœur. Ensuite, engagez-vous! Si vous souhaitez faire du bénévolat pour la Fédération CJA, allez visiter l'immeuble de la Fédération afin de comprendre tout le travail et l'aide que ses agences procurent à notre communauté. Il faut savoir qu'être une donatrice ne dépend pas de son statut financier. On peut aussi offrir son temps et son expertise. Pour terminer, j’ajouterais qu’en faisant du bénévolat, vous allez non seulement comprendre la valeur du mot « donner », mais vous allez avoir le sentiment impérissable et valorisant d'avoir été utile et d'avoir accompli quelque chose d'unique.

5. Quel héritage désirez-vous transmettre?

L'héritage que j'aimerais transmettre est la valeur d'unité. Aider son prochain et se soucier de la famille juive collective aide à regarder au-delà de nos propres besoins. Il est important qu’il y ait une continuité dans nos traditions. Certes, les défis sont grands, mais en nous unissant et en prêtant main-forte aux autres, nous pouvons accomplir des miracles.

Engagez-vous et vous allez récolter en retour cette fierté d'avoir accompli quelque chose de formidable.
 

Haut de page