PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Selena Altro Paperman

Présidente de la Campagne de la Philanthropie des Femmes, 2010-2011

Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Je me suis engagée auprès de la Fédération CJA après avoir assisté à ma première Soirée choix. Je me souviens avoir eu l’impression que la conférencière principale et moi étions sur la même longueur d’onde. J’avais toujours cru qu’en tant que femme juive, il était de mon devoir d’aider les autres. Seulement, j’ignorais comment m’y prendre. Grâce à son témoignage, la conférencière m’a fait comprendre que nous pouvons toujours poser des gestes qui ont une réelle incidence sur la vie des gens. La Fédération CJA m’a offert la chance de donner au suivant.

Aujourd'hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

L’un de mes souvenirs les plus marquants jusqu’ici est d’avoir servi des repas à Le Café. La réponse immédiate de même que la gratitude des clients étaient à la fois inspirantes et éloquentes.

Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Lors d’une mission en Israël, nous avons visité une base de l’armée de l’air. Soudainement, alors que nous nous trouvions dans le hangar pour avions, un jet s’est posé sur une piste située tout près. Un soldat est sorti du cockpit. Je me suis aussitôt dit que ce jeune homme aurait pu être mon fils. Le fils d’une autre mère comme moi s’exposait au danger pour protéger Israël. J’étais émue aux larmes. J’ai compris à ce moment-là qu'en tant que mère et femme juive, je devais en faire davantage pour aider la communauté juive montréalaise, israélienne et mondiale.

Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Il ne s’agit pas d’un conseil, mais plutôt d’une vérité profonde : peu importe ce que vous pensez pouvoir donner à la communauté, vous en tirerez davantage de bénéfices en retour.
Je dirais aux jeunes femmes que j’ai découvert un réel sentiment d’appartenance ainsi qu’une grande source d’inspiration grâce à mon engagement. En m’investissant personnellement au sein de la communauté, j’ai pu avoir une meilleure lecture du monde qui m’entoure et je suis devenue une meilleure personne.
Pascale Hasen m’a demandée d’assumer la présidence de la Campagne. Elle m’a dit : « J’ai un cadeau pour toi. » Durant les années où j’ai travaillé au sein de la Fédération, j’ai appris en quoi le fait d’aider les autres est un cadeau.

Quel héritage désirez-vous transmettre?

J’espère pouvoir faire comprendre à mes enfants toute l’importance de prendre soin des autres.

Haut de page