PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Rhoda Vineberg

Présidente de la Fédération des Femmes, 1998-2000

Présidente de la Campagne des Femmes, 1998-2000

1992 : une année charnière à tous les niveaux…

Il s’agit de l’année où je suis devenue présidente de la Campagne des femmes, une année à la fois mémorable, palpitante, instructive et déterminante sur le plan personnel.

Mon aventure s’était amorcée plusieurs années auparavant, grâce à l’exemple que m’avaient donné mes parents, eux qui m’ont insufflé l’amour du judaïsme, de la communauté et du bénévolat. Après avoir enseigné les mathématiques et le latin au secondaire, j’étais résolue à élever ma famille et à commencer à faire du bénévolat à ma synagogue, où j’ai appris l’importance de poser de bonnes actions. Kol Israel Arevim Zeh La-Zeh (Tous les Juifs sont responsables des uns les autres).

Par la suite, j’ai rempli deux mandats à titre de conseillère municipale de la Ville de Westmount, une fonction qui s’est avérée des plus inspirantes et gratifiantes. Puis, j’ai entrepris une nouvelle étape de ma carrière lorsque Beverlee Ashmele, la directrice de la Fédération des femmes (l’ancêtre de la Philanthropie des femmes) m’a invitée à me joindre au Comité d'action politique. Cette expérience m’a permis de découvrir une nouvelle facette de l’engagement communautaire grâce au Programme de développement et d’études juives, à de superbes missions en Israël et dans l’ancienne Union soviétique, à la formation en leadership, à la collecte de fonds, au Comité de relations publiques, à la présidence de la Fédération des femmes, à mon poste de direction au sein du conseil d’administration de la Fédération CJA et bien plus encore. De tout temps, j’ai été encadrée par des hommes et des femmes dynamiques, bénévoles et professionnels, avec qui j’ai noué des liens d’amitié durables.

La Fédération CJA est ouverte et accueillante. Elle offre un monde de camaraderie, d’aventures et, par-dessus tout, elle offre à chacun la chance de donner au suivant dans une atmosphère agréable.

Je crois fermement que les mères transmettent d’importantes valeurs juives et donnent l’exemple au sein de leur famille. Mon mari Robert a été président de la Campagne en 1996 et encore aujourd’hui, il demeure très engagé auprès de la Fédération CJA. Notre fils Justin siège au conseil d’administration de la Fédération CJA tandis que notre fille Deborah est membre une active de la Philanthropie des femmes de la Fédération juive basée au New Jersey. Notre engagement à aider les autres de façon concrète est une valeur importante que nous perpétuons d’une génération à l’autre.

Aux jeunes femmes d’aujourd’hui, je leur recommanderais de s’engager dans l’une ou l’autre des nombreuses divisions de la Fédération CJA, où les occasions de grandir et de s’épanouir abondent. Il s’agit d’une chance extraordinaire à ne pas manquer. Engagez-vous : vous serez reconnaissantes envers vous-mêmes de l’avoir fait!

Haut de page