PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Rhonda Friedman

Présidente de la Campagne de la Banlieue Ouest 2006-2007 

1) Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Un jour, j’ai reçu un coup de fil de Beverlee Ashmele, une bonne amie de ma mère. Elle disait vouloir me rencontrer. À l’époque, j’en savais très peu au sujet de la Fédération CJA. J’avais déjà fait du bénévolat et je me suis dit qu’il s’agissait sans doute d’un bon moment pour m’engager au sein de l’organisation, que ce soit en siégeant à un comité ou en assumant quelque autre fonction. Le soir venu, je suis repartie chez moi après m’être fait offrir le prestigieux poste de présidente de la Campagne de la Banlieue ouest. Ce n’était pas quelque chose à prendre à la légère! Voilà donc comment j’ai commencé à faire du bénévolat au sein de la Fédération CJA.

2) Aujourd'hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

Je pourrais en nommer plusieurs, mais celui qui ressort particulièrement est une séance photo que nous avons organisée pour des clients de l’Atelier JEM. Les coiffures, le maquillage, les costumes. Voir les travailleurs si heureux, détendus et impatients de repartir à la maison avec leur photo. Ce fut un grand moment.

3) Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Je dirais la première fois que je suis allée en Israël dans le cadre d’une mission organisée par la Fédération CJA mission. Cette expérience a changé ma vie.

4) Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

S’il vous plaît, engagez-vous. Renseignez-vous au sujet des nombreuses activités merveilleuses qui sont offertes aux membres de notre communauté grâce au soutien de la Fédération CJA et choisissez-en une qui vous inspire. Lorsque vous aidez les autres, vous vous aidez d’abord vous-même.

5) Quel héritage désirez-vous transmettre?

Mon héritage est le fait de laisser à mes enfants et petits-enfants une communauté juive à la fois forte et dynamique. C’est également le fait de leur permettre de saisir l’importance du bénévolat et de la responsabilité qu’ils ont d’aider les personnes dans le besoin. Je veux qu’ils comprennent que tout le monde peut avoir une incidence positive sur la vie des gens.
 

Haut de page