PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Irma Polisuk

Présidente de la Campagne des Femmes, 1975-1976

(Un hommage de Phyllis Waxman, ancienne vice-présidente des Services communautaires juifs unifiés)

 Nous nous inclinons devant la mémoire d’Irma Polisuk, cette femme extraordinaire qui a tenu à offrir les dernières années de sa courte vie à la communauté juive. Nous nous souviendrons à jamais de son courage formidable.

Ses efforts silencieux et son profond sens des responsabilités lui ont donné cette force presque surhumaine lui ayant permis d’assumer la présidence de la Fédération des femmes en 1975. Son leadership se reflétait dans la qualité des gens qu’elle inspirait.

Seuls son père, son mari et ses enfants étaient au fait de la gravité de sa maladie récurrente, de sa douleur et de l’extrême inconfort occasionné par les traitements qu’elle suivait durant la dernière année de sa vie. L’amour, le dévouement et le soutien indéfectibles qu’ils ont offert à Irma lui ont permis de mener son projet jusqu’au bout.

Aucun de nous ne savait ou ne comprenait la passion de son engagement. De plus, nous n’avions à l’époque aucunement conscience que son contentement, sa satisfaction et sa joie provenaient de l’aide qu’elle offrait aux autres.

Irma Polisuk nous a fait vivre une année inoubliable, qui est aujourd’hui beaucoup plus importante pour nous, si une telle chose est possible.

Elle a mérité le respect, l’admiration et la sincère gratitude de la communauté en entier. Nous sommes humblement reconnaissants d’avoir eu la chance de faire connaître son histoire.

Extrait d’une lettre rédigée par Mme Polisuk durant la Campagne:

« Notre solidarité envers Israël signifie que nous devons aider les Juifs du monde entier : ici comme en Israël, des démunis ont besoin d’aide; ici comme en Israël, des immigrants tentent d’entreprendre leur nouvelle vie; ici comme en Israël, des gens ont besoin de soins. Ce qui importe, c’est que nous avons à la fois la responsabilité et l’occasion d’aider ces gens. Si nous ne relevons pas les défis qui s’imposent chez nous et à l’étranger, nous ne nuirons pas seulement à Israël, mais également à nous-mêmes. Comme le disait le prophète Jérémie, la rédemption du peuple d’Israël ne sera accomplie que lorsqu’il sera uni. »

Haut de page