PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Rachel Cohen

Présidente, Association des écoles juives (AJDS) 2010-2013

1) Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

En tant que jeune professionnelle et nouvelle mariée déterminée à rester à Montréal malgré la pénible conjoncture politique, je cherchais une manière de m’engager dans de ma communauté. J’ai été élevée pour aider les gens et pour passer à l’action en temps voulu. J’ai donc choisi de m’investir auprès du Leadership Training Program (Programme de formation en leadership – LTP). Cette expérience m’a conduite à m’engager auprès de la Bibliothèque publique juive, de l’Académie Solomon Schechter, des écoles Azrieli Talmud Torah/Herzliah, de l’Association des écoles juives (AJDS) et de la Fédération CJA. En somme, depuis ma participation au LTP, je n'ai jamais regardé en arrière.

2) Aujourd'hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

À titre de présidente des écoles Azrieli Talmud Torah/Herzliah, j’ai eu la chance de côtoyer plusieurs élèves de sixième année s’apprêtant à célébrer leur bat mitzvah. Voir ces jeunes femmes d’origines diverses, à la fois fortes et savantes, réunies en tant que camarades de classe et amies, a complètement modifié ma perception de la vie juive et de la vie en général. Cela m’a permis de constater toute la puissance de notre communauté.

3) Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Je dirais la soirée Choix dont la conférencière principale était Judy Feld Carr. Cette dernière a abordé le rôle de premier plan qu’elle a joué dans l’évacuation des Juifs de Syrie. La soirée a eu lieu quelque temps avant l’un des référendums sur l’indépendance du Québec. C’était incroyable de voir toutes ces femmes fortes et accomplies, qui représentaient notre communauté tout en partageant de vives émotions. Plusieurs années plus tard, j’ai eu la chance de participer à la Méga Mission 2014 et à la pré-mission en Pologne. La puissance de ces deux initiatives combinée à la force de notre communauté a fait de ce voyage en Europe une expérience des plus inoubliables pour mon mari et moi.

4) Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Nous avons tous besoin de faire partie de quelque chose de plus grand que nous. Notre communauté compte une foule de femmes de tête, professionnelles ou bénévoles, qui se consacrent sans relâche au bien-être de nos pairs. Nous devons tous nous assurer que nous laisserons derrière nous une communauté encore plus vivante que celle dont nous avons hérité. Voilà notre responsabilité et notre bénédiction. Nous devons faire preuve de sagesse.

5) Quel héritage désirez-vous transmettre?

Tout au long de mes différents mandats, j’espère avoir su démontrer du respect, de la compassion, de l’intelligence et du savoir-faire.
 

Haut de page