PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Maxine Bloom

Présidente, Centre juif Cummings pour aînés (CJCS) 2013-2015

Pendant les années 1980, j’étais éducatrice à la vie familiale et formatrice des bénévoles à l’Association de l’âge d’or. J’aimais y travailler, car c’était un milieu chaleureux, inclusif, respectueux et convivial, qui offrait des occasions de bénévolat variées. Je savais qu’un jour, j’allais de nouveau faire partie de cette communauté.

Lorsque j’ai pris ma retraite, j’ai été accueillie à bras ouverts au Centre Cummings, comme le sont tous les membres et les bénévoles. Pendant plusieurs années, j’y ai suivi des cours et me suis engagée bénévolement auprès de plusieurs comités dans différents services. J’ai également siégé au conseil d’administration.

J'ai eu le privilège de présider le Centre pendant deux ans. Ce mandat m’a donné une occasion en or d’apprendre, de partager mes connaissances et de gagner en expérience dans divers domaines. Le Centre connaissait à l'époque une période d'importants changements : réaménagement de l’immeuble afin de combler un besoin croissant d’espace; augmentation de la portée de notre initiative de rapprochement avec les Sépharades; création et mise en œuvre d’un plan stratégique et gestion de la demande grandissante pour nos excellents programmes adaptés. Nos services sociaux connaissaient également une expansion rapide. Le fait de pouvoir jouer un rôle clé dans tous ces domaines était énormément gratifiant.

Le moment qui m’a le plus profondément marquée – et qui a eu la plus grande incidence sur le Centre – est celui où je me suis vu confier la présidence du comité d’embauche, alors chargé de trouver un nouveau directeur général. J’avoue que j’étais terrifiée. J’avais encore énormément de choses à apprendre. Heureusement, je dirigeais un excellent comité et pouvais compter sur l’appui des professionnels, dont certains travaillaient à la Fédération CJA. J’ai beaucoup appris durant mon mandat, et nous avons finalement accompli un bon travail.

D'aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours fait du bénévolat. Je me suis engagée de plusieurs manières, que ce soit de façon concrète ou en siégeant à des comités. Après m’être jointe à la Jewish Junior Welfare League, dont j’ai finalement assumé la présidence, je suis devenue conseillère à l'Hôpital Royal Victoria. Je renseignais les filles qui s’y présentaient pour se faire avorter. J’ai également travaillé au Centre Mackay auprès d’une personne atteinte de fibrose kystique. De plus, j’ai été vice-présidente du conseil d’administration de la Fédération des femmes pendant plusieurs années. Je ne crois pas en l’altruisme pur. De fait, j’ai toujours reçu davantage que je n'ai donné! J’ai appris, j’ai partagé et j’ai apporté ma contribution. Ma récompense a toujours été la certitude d'aider à transformer des vies.

Mon héritage tient à deux sources de satisfaction. D'abord, suivant mon exemple, certains de mes fils, de mes belles-filles et de mes petits-enfants sont devenus des membres actifs de la communauté. Je suis par ailleurs très heureuse d’avoir pu jouer un rôle de premier plan dans les initiatives ayant contribué à faire du Centre Cummings la merveilleuse agence qu’elle est aujourd'hui.

 

Haut de page