PHILANTHROPIE DES FEMMES PROJECT HÉRITAGE
Retour
Amy Sheff

Présidente de la Campagne de la Banlieue Ouest, 2001-2003 

1) Comment vous êtes-vous engagée dans la Fédération CJA – et pourquoi?

Il y a environ 25 ans, quelqu’un m’a demandée de prendre quelques cartes et de participer à la campagne de l’Appel juif unifié. J’ai accepté parce que je pensais qu’en tant que juive, il était important que je soutienne ma communauté. C’est comme ça qu’a débuté mon aventure... bien qu’à l’époque, cela signifiait seulement effectué quelques appels téléphoniques. J’ai réellement fait mon entrée à la Fédération CJA lorsque je me suis engagée auprès des Services d’aide aux immigrants. Après avoir siégé au comité chargé de favoriser l’intégration des familles, j’ai accepté d’assumer la présidence de cette merveilleuse initiative. Le but du programme était de recruter et de soutenir des familles prêtes à accueillir et à mentorer des immigrants juifs récemment arrivés à Montréal.

Cette expérience des plus positives m’a convaincue de poursuivre mon engagement. Lors d’un programme de formation pour les bénévoles, j’ai entendu parler de la mise sur pied d’un nouveau comité visant à pallier au problème du manque de familles d’accueil juives. J’ai offert ma participation, étant donné que je croyais avoir l’expertise nécessaire pour aider le comité, moi qui avais de l’expérience dans le domaine du travail social. J’ai siégé à ce comité avant de devenir présidente du Foster Home Recruitment Committee. Ce fut un réel plaisir de travailler avec ce groupe de bénévoles dévoués et stimulants.

Cette expérience m’a ensuite menée à m’engager auprès de la division des femmes de la Fédération CJA, où j’ai présidé le programme Éducation et rayonnement, contribuant ainsi à la mise sur pied de programmes touchant le dépassement, l’éducation juive et l’enrichissement des femmes juives.

Durant cette période, je suis également devenue la présidente de la Campagne des femmes de la Banlieue ouest, où j’ai pu participer à la coordination du travail effectué par les équipes de la Campagne des femmes de la « ville » et celui des équipes de la banlieue ouest. Parallèlement, je faisais partie de l’équipe administrative de la Fédération CJA – Banlieue Ouest. Je devais assurer la présence directe de la Fédération CJA dans la banlieue ouest. Nous avons façonné l’avenir du campus de la Fédération CJA – Banlieue Ouest.

Une expérience de bénévolat menant à une autre, j’ai coprésidé le Comité de la planification et des allocations aux services sociaux avant de retourner faire du bénévolat pour une agence.... à titre de coprésidente de Prime Time, la division de la banlieue Ouest du Centre Cummings pour aînés.

2) Aujourd'hui, quel est le plus beau souvenir que vous gardez de l’époque où vous collaboriez avec la Fédération CJA?

L’un de mes souvenirs les plus chers concernant mon expérience au sein de la Fédération CJA est celui où je me suis retrouvée assise au Helm autour de la table de campagne avec Beverlee Ashmele. J’observais toutes ces femmes intelligentes et pragmatiques organiser des événements et travailler de concert pour collecter les sommes dont avaient tant besoin les agences affiliées de la Fédération CJA. Je me suis sentie extrêmement fière de faire partie de ce groupe de femmes dynamiques!

3) Vous souvenez-vous d’un moment ou d’un événement en particulier qui vous a profondément marquée?

Un moment qui m’a particulièrement marquée est la soirée du lancement du programme de rayonnement de Prime Time – Banlieue Ouest, où 275 femmes se sont réunies pour entendre notre conférencier et s’informer au sujet de notre travail. La soirée s’est avérée un franc succès… en plus de mettre en lumière les possibilités offertes par les événements à venir, surtout lorsqu’ils sont organisés par un groupe de femmes dévouées qui travaillent comme une vraie équipe.

4) Quel conseil donneriez-vous à une jeune femme souhaitant suivre vos traces dans le domaine de la philanthropie?

Toutes mes expériences de bénévolat m’ont permis de rencontrer des personnes différentes... des personnes enthousiastes, prêtes à travailler pour l’amélioration de leur communauté par l’entremise de la Fédération CJA. Ces personnes ont incité une foule de gens talentueux, compétents et dévoués à se mobiliser pour une bonne cause. Ce fut un privilège et un honneur d’apprendre, de partager mon savoir et de collaborer avec tous ces bénévoles. Ainsi, aujourd’hui, je conseillerais aux jeunes femmes de s’engager, de s’engager et de s’engager. Assumez votre rôle de leader : vous pourrez savourer la satisfaction personnelle que vous procureront votre travail et votre engagement. Non seulement grandirez-vous en tant qu’être humain, mais vous développerez également de nouvelles compétences en cours de route, vous nouerez des relations d’amitié durables et vous aurez une incidence positive sur votre communauté.

5) Quel héritage désirez-vous transmettre?

Je crois que mon héritage est ma participation à la création du campus de la Fédération CJA situé dans la Banlieue ouest. J’ai siégé à divers comités réclamant la présence accrue de la Fédération dans le secteur. J’ai travaillé auprès du comité de recherche qui a trouvé l’édifice où nous nous sommes finalement installés. J’ai siégé à un autre comité chargé de mettre en place le conseil de la Banlieue ouest, puis j’ai participé à la création de divers programmes visant à inciter les gens à venir travailler dans le nouvel édifice. Je suis fière d’avoir fait partie d’un groupe de personnes dévouées grâce auquel notre rêve est devenu réalité. Aujourd’hui, nous pouvons profiter d’un campus dynamique situé en plein cœur de notre propre communauté locale. Il est maintenant important que vous poursuiviez notre travail en préservant la force de notre communauté grâce à vos idées et à vos efforts.
 

Haut de page