L’espoir d’un avenir meilleur

Message pour les fêtes de la part de notre présidente, Gail Adelson-Marcovitz.

25 septembre, 2020

En ce début d'année, c'est l'occasion, comme toujours, de regarder en arrière et de réfléchir à nos projets et à nos souhaits pour l'année à venir. Cette année a été pour le moins inhabituelle et pleine d'imprévus…peut-être y a-t-il une leçon à en tirer. Cela me rappelle un dicton que ma grand-mère me répétait : « L'homme fait des projets et D.ieu rit...».

À la fin de la Campagne 2019 l'automne dernier, nous avons reconnu que notre responsabilité fiduciaire envers la communauté nécessitait de réduire de manière importante et permanente nos allocations, afin d'assurer la durabilité à long terme de nos programmes et services; cela était également nécessaire pour pouvoir honorer nos engagements de financement auprès de nos agences et partenaires.

Alors que nous nous préparions à adopter un budget considérablement réduit, nous avons été totalement pris de court par l'arrivée de la COVID-19. Du jour au lendemain, les frontières canadiennes ont été fermées et la ville de Montréal s'est retrouvée en quarantaine. Nos aînés ont été contraints de s'isoler, des milliers de membres de la communauté sont tombés malades et beaucoup trop n'ont pas survécu. Des entreprises et des écoles ont fermé, des gens ont perdu leur emploi, l'anxiété et la solitude ont redoublé. Assurer la sécurité alimentaire des personnes les plus vulnérables est devenu un défi urgent.

Comme d'autres communautés dans le monde, nous nous sommes rapidement réorientés pour répondre aux nouveaux besoins critiques générés par la crise, en passant à un modèle d'allocation mois par mois.

Avec nos agences et partenaires communautaires, nous avons réduit considérablement nos dépenses et redirigé nos ressources humaines et financières pour soutenir ceux qui étaient déjà vulnérables et ceux qui le sont devenus temporairement. En collaboration avec une armée de bénévoles, nous avons livré des coupons d'alimentation et des paniers de Pessah, préparé des repas et des pâtisseries, choisi et livré des produits d'épicerie, préparé et livré des sacs contenant des activités pour les personnes âgées isolées et des colis de soins pour les travailleurs de la santé en première ligne.

Nous avons rapidement appris à nous adapter à cette nouvelle normalité, en conciliant le travail à domicile et l'apprentissage virtuel, en organisant des réunions Zoom et des soirées à la maison. Notre monde a été réduit à notre famille immédiate. Les longues journées d'été ont vu un assouplissement des règles strictes du confinement et nous avons apprécié chaque sortie, chaque rencontre avec un regard nouveau. Mais à mesure que les journées raccourcissent, que la température baisse et que le taux d'infection recommence à augmenter, nous croyons qu'un retour au confinement est inévitable.

Et bien que les pertes et les sacrifices ont été nombreux ces six derniers mois, nous avons aussi pu être les témoins d'un véritable sens communautaire, qui nous a fait chaud au cœur. Nous avons assisté à un réel élan de solidarité. Une force collective. Ce fut la plus grande période de coopération et de confiance que nous ayons jamais connue. Dans un climat d'incertitude, comportant plus de questions que de réponses, nous avons avancé ensemble pour combler les besoins qui se présentaient à nous.

Ce fut également une période empreinte d'opportunités et d'innovation. Nous avons appris à utiliser lnternet pour échanger les uns avec les autres et nous avons compris que notre capacité à aider et réconforter n'est pas inextricablement liée au contact physique. Nous avons dû chercher plus loin pour trouver des solutions et aborder les problèmes sous des angles différents.

Je n'ai jamais été plus fière de ma communauté juive, de sa résilience et de sa volonté à sortir de cette crise, plus forte et encore plus dynamique qu'auparavant. C'est dans l'adversité que l'on se rend vraiment compte de la puissance de la communauté juive. Notre capacité à œuvrer ensemble pour faire face à une menace commune a été plus qu'exceptionnelle. Notre engagement collectif et notre responsabilité les uns envers les autres n'ont jamais été aussi forts et continueront, je l'espère, à guider nos actions pour aller de l'avant.

En ce début d'année, prenons la résolution de poursuivre nos efforts tous ensemble, dans un esprit de collaboration et de confiance. Je sais que nous allons relever les défis les plus immédiats et que nous serons en mesure de répondre aux besoins essentiels de la communauté.

Dans l'espoir d'un avenir meilleur, je vous souhaite à tous une bonne année en bonne santé, en compagnie de votre famille et de vos amis.

Chana Tova Oumetouka, Gmar Hatima Tova.


 

Gail Adelson-Marcovitz
Présidente
Fédération CJA

DLMMJVS
      
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
     
Haut de page