DANY ET MIRA : MENTORAT

« En dernière année d’université, je n’avais pas de plan de carrière précis. L’appui de ma mentore m'a rassuré pendant cette période où...

« En dernière année d’université, je n’avais pas de plan de carrière précis. L’appui de ma mentore m'a rassuré pendant cette période où j'explorais différentes avenues. Dany m’a enseigné tant de choses et m’a permis d’acquérir de l’assurance. Les mentors donnent aux jeunes la confiance dont ils ont besoin pour se lancer dans le monde, car ils se disent : “Je peux y arriver! Une personne d’expérience croit en moi." Cette simple pensée peut transformer des vies. »

« Lorsque je suis devenue la mentore de Mira, j’ai rencontré une jeune femme intelligente, énergique et déterminée qui possédait toutes les qualités nécessaires pour réussir en entrepreneuriat. Le projet communautaire auquel nous participons est excellent, car il soutient les jeunes et les encourage à rester à Montréal en plus de favoriser les interactions et la compréhension entre les générations. »

L’année dernière, grâce à votre appui, 2 235 jeunes ont bénéficié de mentorat en plus de participer à des initiatives de développement du leadership et à des activités de réseautage afin de promouvoir l’excellence chez les futurs leaders.

SUITE HIDE
RENA : TERREUR EN ISRAËL

L'automne dernier, Nadav, 13 ans, fils de Rena Ben Gal, a été poignardé et sévèrement blessé par 2 adolescents palestiniens à l'extérieur d'un...

L'automne dernier, Nadav, 13 ans, fils de Rena Ben Gal, a été poignardé et sévèrement blessé par 2 adolescents palestiniens à l'extérieur d'une confiserie. Rena, mère divorcée de cinq enfants, s'est soudainement retrouvée avec un fils luttant pour sa vie aux soins intensifs et quatre autres enfants à la maison, terrorisés à la seule idée d'aller à l'école.

Deux jours après l'attaque, Rena a reçu une aide financière immédiate et directe de nos partenaires internationaux, provenant d'une subvention d'urgence du Fonds pour les victimes du terrorisme. Avec cette aide, elle a pu subvenir aux besoins les plus urgents et accorder toute l'attention nécessaire à ses autres enfants pendant cette période traumatisante.

Depuis son lancement en 2002, le fonds pour les victimes du terrorisme a aidé plus de 6 000 familles Israéliennes à refaire leur vie.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE VALERIA

« Il y a deux ans, nous avons quitté l'Argentine, nos amis et notre famille pour venir à Montréal. Nous voulions améliorer notre vie. Nous ne con...

« Il y a deux ans, nous avons quitté l'Argentine, nos amis et notre famille pour venir à Montréal. Nous voulions améliorer notre vie. Nous ne connaissions alors qu'une seule famille dans la communauté juive. Cette famille nous a donné le nom d'un conseiller en immigration, qui nous a accueillis les bras ouverts et nous a appris beaucoup de choses : comment nous y retrouver dans le système scolaire, survivre à l'hiver et obtenir les services qu'il nous fallait. Trouver une maison, une garderie et des emplois peut être épuisant. Nous avons eu de l'aide pour remplir les formulaires du gouvernement, apprendre à nous préparer pour des entrevues d'emploi et adapter nos curriculum vitae aux exigences canadiennes.

Aujourd'hui, je travaille. Mon mari étudie à temps plein à l'université. Et nous venons tout juste d'accueillir notre deuxième fille dans la famille. Nous nous sommes fait des amis. Nous profitons de la vie trépidante de cette ville, où nous faisons de nouvelles découvertes toutes les saisons. Nous sommes très reconnaissants pour le soutien que nous avons obtenu à notre arrivée, alors que nous en avions énormément besoin. »

L'année dernière, près de 1 700 immigrants ont bénéficié d'une aide qui comprenait, entre autres, des conseils préimmigration, de l'assistance à l'arrivée et pour l'installation, des cours de langues et des sorties visant à faciliter leur intégration dans la communauté juive montréalaise.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE LAUREN

« Je veux vivre et poursuivre ma carrière à Montréal, c’est pourquoi je me suis récemment impliquée auprès de la Fédération CJA, à la divi...

« Je veux vivre et poursuivre ma carrière à Montréal, c’est pourquoi je me suis récemment impliquée auprès de la Fédération CJA, à la division Jeunes adultes, et j’ai participé à différents événements afin de rencontrer de nouvelles personnes et créer des liens.

Plus je m’implique, plus mes amis le sont également. Mon cercle s’élargit et j’aime inviter d’autres jeunes à m’accompagner aux événements, particulièrement ceux qui n’ont pas de famille à Montréal. Je n’avais jamais réalisé le nombre d’occasions qui sont offertes pour des gens comme moi qui veulent en faire davantage, que ce soit par le bénévolat, le réseautage ou I’entraide alimentaire. Chacun y trouvera sa place. »

L’année dernière, 7 259 jeunes montréalais ont pris part aux programmes de la Fédération CJA offrant des occasions de développement social, du réseautage social et en matière de leadership, ce qui favorise un sentiment d’appartenance parmi la communauté des jeunes juifs très vivante et engagée.

SUITE HIDE