précédent12
MERCI DE LA PART D'AMY

« Imaginez-vous à la maison. L'un de vos enfants joue joyeusement dans la cuisine, et les trois autres sont à l'école juive. On sonne à la porte....

« Imaginez-vous à la maison. L'un de vos enfants joue joyeusement dans la cuisine, et les trois autres sont à l'école juive. On sonne à la porte. Deux hommes sont devant vous. Ils vous présentent des papiers officiels, qui vous ordonnent de quitter la maison dans la semaine qui vient. Je sens encore mes genoux qui tremblent quand je pense à cette journée. J'ai eu un choc. Je ne savais pas quoi faire.

Mon cousin m'a alors conseillé de consulter la communauté juive, car on m'appuierait. J'ai rencontré une travailleuse sociale qui m'a écoutée avec compassion et m'a assurée que la communauté m'aiderait à traverser cette crise. Mes enfants ont eu droit à une thérapie et à des visites de travailleurs scolaires. J'ai reçu l'aide dont j'avais besoin pour conserver ma dignité en tant que mère. J'ai appris à développer mon autonomie. Je ne peux dire à quel point je suis reconnaissante pour le soutien que j'ai reçu. Cette communauté fait une véritable différence. »


2 149 membres de notre communauté ont bénéficié de services d’intervention en période de crise l’année dernière, notamment pour de l’accès à de la nourriture et à du logement, du counseling et un soutien essentiel en vue de transformer leur vulnérabilité en possibilités.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE COURTNEY

« Je suis conseillère bénévole dans un centre d'accueil pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. La résilience des femmes qui...

« Je suis conseillère bénévole dans un centre d'accueil pour femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants. La résilience des femmes qui trouvent un abri au centre m'inspire. Comme personne ne s’imagine devenir victime de violence familiale, il est très difficile de comprendre le courage qu’il leur faut pour quitter leur foyer et reconstruire leur vie, sans oublier qu'elles ont souvent de jeunes enfants à leur charge.

Nous les encadrons et les appuyons pour qu'elles puissent retrouver leur confiance en elles et leur estime de soi. Nous leur enseignons la sécurité et leur indiquons les ressources qui sont à leur disposition. Il est touchant de jouer un rôle dans le parcours de ces femmes. Et je suis très reconnaissante que ce genre de ressource existe dans la communauté juive. »


L'année dernière, grâce au soutien de la Fédération CJA, plus de 4 000 membres vulnérables de la communauté juive ont pu bénéficier d'une aide psychosociale essentielle à leur qualité de vie.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE MARIANNA

Marianna adore donner des spectacles et pratiquer la musique au CCJ de Marioupol, une ville de près de 500 000 habitants du sud-est de l'Ukraine. Cep...

Marianna adore donner des spectacles et pratiquer la musique au CCJ de Marioupol, une ville de près de 500 000 habitants du sud-est de l'Ukraine. Cependant, sa mère Elena est au chômage, et son père Leonid a toute la peine du monde à faire vivre la famille avec son maigre salaire de 260 $ par mois. De plus, avec l'incertitude économique qui sévit en Ukraine, la situation financière de la famille est plus que précaire.

Le mois passé, la joyeuse et bien portante Marianna a été victime d'un accident vasculaire cérébral. Elle a dû être hospitalisée. Quand Elena et Leonid se retrouvèrent dans l'incapacité de couvrir les frais médicaux de leur fille, nous les avons soutenus par l'entremise de nos partenaires internationaux. À l'heure actuelle, Marianna et ses parents bénéficient d'une aide dont ils ont grandement besoin.

L’année dernière, la Fédération CJA a fourni plus de 5 millions de dollars en financement international afin d’aider les Juifs, comme Mariana, en Israël et ailleurs dans le monde.

SUITE HIDE
précédent12