MAT : DÉPENDANCE ET DÉSINTOXICATION

« Après des années de dépression, j’ai cru que la drogue et l’alcool pouvaient m’aider à dissiper le sentiment d’inutilité que j’épro...

« Après des années de dépression, j’ai cru que la drogue et l’alcool pouvaient m’aider à dissiper le sentiment d’inutilité que j’éprouvais. La drogue n’a fait qu’aggraver les choses parce que, dans mon for intérieur, je savais très bien que je ne vivais pas comme je le voulais. Pour tenter de cacher mon désespoir, je mentais à ma famille et à mes amis. En fait, je savais que j’avais perdu la bataille contre la dépendance.

Grâce à l’appui de ma famille et de ma communauté, qui a été jumelé au soutien du thérapeute qu’il me fallait, j’ai pu reprendre ma vie en main. Je suis donc fier, aujourd’hui, de n’avoir touché à aucune substance depuis quatre ans.

Ma famille et mes amis savent que je suis une personne stable et fiable. Je suis de nouveau un membre positif et productif de la société et j’espère que mon témoignage servira à changer la perception que plusieurs ont des personnes souffrant de dépendance ou de maladie mentale. »

L’année dernière, 8 661 membres de notre communauté ont obtenu de l’aide pour surmonter des problèmes reliés à la drogue, à la maltraitance et à des événements stressants imprévus.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE SYLVIA ET DE BILLY

« Qu’il pleuve ou fasse beau, je sais que je serai toujours bien accueillie par mes amis au cours de nos réunions hebdomadaires. J’aime dîner a...

« Qu’il pleuve ou fasse beau, je sais que je serai toujours bien accueillie par mes amis au cours de nos réunions hebdomadaires. J’aime dîner avec eux et faire des activités comme le bingo – spécialement quand je gagne un prix! C’est rassurant de savoir que les autres se préoccupent de moi. » – Sylvia

« Je suis heureux de passer du temps avec mes amis, de manger, de discuter ou même de faire des blagues avec eux. Un sourire peut contribuer grandement à faire ressentir que l’on appartient réellement à un groupe. » – Billy

L’année dernière, nous avons offert, à plus de 400 personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale permanents, la possibilité d’améliorer leurs interactions sociales, de briser leur isolement et de stabiliser leur santé en réduisant le risque de rechute et d’hospitalisation.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE DEBBIE

« J’ai dû surmonter plusieurs obstacles au cours de ma vie. J’avais, entre autres, de la difficulté à trouver un emploi et à le garder. J’a...

« J’ai dû surmonter plusieurs obstacles au cours de ma vie. J’avais, entre autres, de la difficulté à trouver un emploi et à le garder. J’ai reçu de l’aide sociale jusqu’à ce que je commence à travailler dans un atelier protégé ici, à Montréal il y a 16 ans. Cet emploi m’a permis d’acquérir de la confiance et de me faire des amis. Puisque j’ai un salaire régulier, je peux aussi être autonome. Je suis productive pour la société. Je comprends maintenant ce que réussir veut dire. »

La Fédération CJA finançe 23 programmes, qui permettent aux personnes ayant des besoins spéciaux de participer activement à la vie de la communauté.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE STUART

« Tous les mardis et jeudis soir, je viens souper au Café. Je le fais depuis l’ouverture, qui a eu lieu en 2009, aux alentours de Pourim. J’aime...

« Tous les mardis et jeudis soir, je viens souper au Café. Je le fais depuis l’ouverture, qui a eu lieu en 2009, aux alentours de Pourim. J’aime les repas qu’on y sert et les gens que j’y rencontre. Mais ce sont les bénévoles que j’aime le plus. Ils m’accueillent toujours chaleureusement. La communauté comprend vraiment mes besoins. »

L’année dernière, la Fédération CJA a servi gratuitement plus de 27 000 repas cachers chauds à des membres de la communauté dans le besoin qui fréquentaient Le Café. Parmi ceux-ci, 6% étaient des enfants.

SUITE HIDE