12suivant
PAULA : ÉDUCATION À L'HOLOCAUSTE

« Depuis une vingtaine d'années, je prends plaisir à sensibiliser à l'Holocauste les jeunes de 11 et 12 ans, car je peux partager avec eux mon exp...

« Depuis une vingtaine d'années, je prends plaisir à sensibiliser à l'Holocauste les jeunes de 11 et 12 ans, car je peux partager avec eux mon expérience d'enfant survivante. Je rencontre des enfants de différentes écoles du Québec et d'Amérique du Nord. Je comprends leurs points de vue et leurs questions, car ce sont celles que j’aurais aimé poser à leur âge.

C'est très motivant de savoir qu’en partageant mon expérience, je peux changer des vies. Après réflexion, de nombreux jeunes réalisent qu'une telle catastrophe est arrivée dans une famille ordinaire, une famille comme la leur. Il est essentiel de les éduquer dès le plus jeune âge afin qu'ils tirent des leçons de l'histoire, se souviennent de nos récits et réfléchissent à leur rôle dans la création d'un monde plus tolérant. »

Tous les ans, grâce à votre soutien, plus de 16 000 personnes, dont 70 % sont des étudiants, sont sensibilisées aux dangers de l'intolérance grâce à de la formation sur l'Holocauste.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART D’ELI

J'ai eu mon premier contact avec le programme Gesher Chai en secondaire IV. Au cours de notre séjour à Montréal, nous avons célébré la Journée ...

J'ai eu mon premier contact avec le programme Gesher Chai en secondaire IV. Au cours de notre séjour à Montréal, nous avons célébré la Journée du souvenir et la Journée de l'indépendance d'Israël. Nous avons profité de l’occasion pour échanger avec nos collègues canadiens sur nos différentes visions d’Israël. Par la suite, c’est la délégation canadienne qui est venue à Beer Sheva, et comme nous étions restés en contact, l'expérience a été vraiment agréable. Gesher Chai nous a aidés à établir des relations avec des Juifs canadiens, relations que nous avons maintenues longtemps après nos voyages et qui nous ont permis de constater que nous n'étions pas si différents les uns des autres.

J'espère que Gesher Chai continuera de grandir et qu'il permettra d'établir des liens entre encore plus de jeunes Juifs du monde entier. Ce programme nous marque pour la vie et peut tout changer : notre façon de voir la vie, notre façon de nous voir nous-mêmes et notre façon de voir le judaïsme.

L'année dernière, plus de 5 000 élèves de 29 écoles de Montréal et d'Israël ont participé à des activités de consolidation des liens, de maintien d'une relation de solidarité et de développement des aptitudes de leadership. Tout ça, dans le but d’améliorer le dynamisme juif de nos communautés.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE CHELSEA ET DE SIDNEY

« J'ai eu le privilège de rencontrer Sidney lorsque je me préparais pour un séjour éducatif sur l'Holocauste en Pologne et en Israël. J'ai alors...

« J'ai eu le privilège de rencontrer Sidney lorsque je me préparais pour un séjour éducatif sur l'Holocauste en Pologne et en Israël. J'ai alors appris qu'il connaissait mon grand-père. Nos familles ont une histoire semblable – elles sont arrivées au Canada sur le même bateau, puis elles ont habité côte à côte à Montréal. Quand j'ai eu l'âge de comprendre ce qu'était l'Holocauste, mon grand-père souffrait de la maladie d'Alzheimer. Les événements dont Sydney m'a parlé sont devenus mes liens les plus chers avec l'histoire de ma famille. Je considère que j'ai vraiment eu de la chance de le connaître. » — Chelsea

« Après avoir fait la connaissance de Chelsea et après l'avoir surprise par ce que je savais de ses grands-parents, je lui ai donné plus de détails sur l'histoire de survie de sa famille. J'en savais plus sur eux qu'elle n'en savait. Nous avons tissé des liens étroits et avons beaucoup parlé pendant notre séjour. Je considère qu'il est important de partager mon expérience avec les jeunes. Ils sont les témoins qui retransmettront notre histoire. » — Sydney


Plus de 3 800 étudiants montréalais ont participé à une expérience pédagogique immersive sur l'Holocauste depuis les débuts du programme en 1988. Jusqu'à 100 000 $ en bourses ont été versés annuellement.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE GETNET

« Nous, les Juifs éthiopiens de Montréal, avons des traditions et des pratiques qui nous sont propres, comme le Festival de Sigd. Cinquante jours a...

« Nous, les Juifs éthiopiens de Montréal, avons des traditions et des pratiques qui nous sont propres, comme le Festival de Sigd. Cinquante jours après Yom Kippour, nous nous rassemblons pour prier et jeûner. Cette année, nous avons organisé une séance d'étude sur le sens de la fête, brisé le jeûne et festoyé ensemble. Grâce à l'appui de l'ensemble de la communauté juive, nous pouvons préserver notre histoire et notre culture. Je suis fier de contribuer à la diversité de la culture de la communauté et de célébrer son importance dans la société. »



L'an dernier, la Fédération CJA a soutenu plus de 40 organisations, qui contribuent au renforcement de notre culture, à la conservation de notre héritage et, par conséquent, à l'enrichissement de la vie juive à Montréal et à la construction de l'identité juive.

SUITE HIDE
12suivant