12suivant
MERCI DE LA PART DE JACK

« Je suis veuf et j'ai très peu de famille à Montréal. Il arrive que je me sente seul même si j'habite ce quartier depuis presque toute ma vie. J...

« Je suis veuf et j'ai très peu de famille à Montréal. Il arrive que je me sente seul même si j'habite ce quartier depuis presque toute ma vie. Je fréquente Le Café depuis son ouverture en 2009, et j'ai toujours hâte d'y aller.

Au Café, je me fais de nouveaux amis et je rencontre d'anciens compagnons, je partage un repas avec eux et je sens que je fais partie de la communauté. Pour plusieurs, ce repas chaud fait une énorme différence. De plus, on n'y refuse personne. C'est une ressource essentielle dans la communauté et je sais que je suis toujours le bienvenu. »

Depuis 2009, la Fédération CJA a servi gratuitement plus de 194 000 repas cachers chauds à des personnes dans le besoin, grâce à l'initiative Le Café.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE JUDITH ET SIDNEY

« Grâce à la générosité des donateurs de la Fédération CJA et de bénévoles de la communauté, des élèves vulnérables du primaire et du se...

« Grâce à la générosité des donateurs de la Fédération CJA et de bénévoles de la communauté, des élèves vulnérables du primaire et du secondaire des écoles juives bénéficient du Club « Bon appétit! »

Avant l’existence de cette initiative, ces jeunes se rendaient parfois en classe sans repas du midi. Et leurs dispositions à apprendre pouvaient en être affectées. Désormais, deux fois par semaine, ils reçoivent des repas cachers sains et nutritifs, et ce, dans l’anonymat le plus strict. Nous sommes rassurés de savoir que la Fédération CJA pense à ces enfants de la maternelle à la 5e secondaire qui vivent des situations difficiles. Un énorme merci de la part de notre école pour cette grande mitzvah. »

L’an dernier, 8 076 repas cachers nutritifs ont été préparés et livrés, dans 30 écoles de Montréal, à 155 élèves qui autrement n’auraient pas mangé le midi.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE FREDA

« Certains membres de notre communauté ne possèdent absolument rien. Ils ont dû quitter leur pays pour refaire leur vie à Montréal. Parmi eux, i...

« Certains membres de notre communauté ne possèdent absolument rien. Ils ont dû quitter leur pays pour refaire leur vie à Montréal. Parmi eux, il y a des gens âgés et des veuves. Tous sont très pauvres. Nous devons les donner un coup de main. Il y a 19 ans que je fais du bénévolat. J'aide les gens à se procurer des paniers alimentaires.

En plus de permettre à des membres de la communauté de vivre dans un foyer cacher et de mettre de la nourriture — comme du poulet et des œufs — sur leur table, les paniers alimentaires favorisent le développement de l'esprit communautaire et l'entraide. J'ai déjà vu des personnes apporter un panier à leur voisin qui ne pouvait plus marcher ou à un membre âgé de leur famille. Nous leur fournissons de la nourriture, et eux, ils viennent en aide les uns aux autres. Je ne mesure que 4 pieds 8, mais quand je donne un coup de pouce à quelqu'un dans le besoin, j'ai l'impression de mesurer 6 pieds. »



Avec l'aide de la Fédération CJA, l'an dernier, 18 330 personnes ont bénéficié de services alimentaires : cafétéria et banque alimentaire cachères en plus de la livraison de paniers alimentaires et de la distribution de bons de nourriture.

SUITE HIDE
MERCI DE LA PART DE MARIANNA

Marianna adore donner des spectacles et pratiquer la musique au CCJ de Marioupol, une ville de près de 500 000 habitants du sud-est de l'Ukraine. Cep...

Marianna adore donner des spectacles et pratiquer la musique au CCJ de Marioupol, une ville de près de 500 000 habitants du sud-est de l'Ukraine. Cependant, sa mère Elena est au chômage, et son père Leonid a toute la peine du monde à faire vivre la famille avec son maigre salaire de 260 $ par mois. De plus, avec l'incertitude économique qui sévit en Ukraine, la situation financière de la famille est plus que précaire.

Le mois passé, la joyeuse et bien portante Marianna a été victime d'un accident vasculaire cérébral. Elle a dû être hospitalisée. Quand Elena et Leonid se retrouvèrent dans l'incapacité de couvrir les frais médicaux de leur fille, nous les avons soutenus par l'entremise de nos partenaires internationaux. À l'heure actuelle, Marianna et ses parents bénéficient d'une aide dont ils ont grandement besoin.

L’année dernière, la Fédération CJA a fourni plus de 5 millions de dollars en financement international afin d’aider les Juifs, comme Mariana, en Israël et ailleurs dans le monde.

SUITE HIDE
12suivant